LE DPE PROJETÉ, un diagnostic encore peu connu

Le DPE projeté, qu’est-ce que c’est ?

Le DPE projeté est un diagnostic qui va mesurer, en avance, la performance énergétique d’un logement après que des travaux des rénovations aient été réalisés. En effet, on le qualifie de « projeté », car il va permettre de rendre une projection de la consommation énergétique future du bâtiment.

Il permet alors de mesurer le retour sur investissement des travaux de rénovation envisagés. Le chauffage, le la climatisation/refroidissement et la production d’eau chaude sont autant d’éléments pris en compte dans les calculs.

 

Pourquoi un DPE projeté ?

Lancé depuis le 1er janvier 2020, la réalisation d’un DPE projeté est obligatoire pour l’obtention d’un prêt à taux zéro (PTZ). Cette mesure concerne les biens immobiliers étiquetés F ou G à l’issue d’un DPE classique. Ces logements qu’on qualifie de « passoires énergétiques » sont ciblés par les pouvoirs publics et veulent les réduire au maximum.

Afin de les rénover, de coûteux travaux vont être nécessaires. Afin d’encourager les propriétaires à lancer ces démarches, ils peuvent souscrire à un PTZ, sous condition de validation par un DPE projeté que ces travaux vont, au minimum, ramener les logements à la classe énergie E, soit 331 kWh/m2. Une fois ce taux plancher atteint le crédit leur sera accordé.

 

Différence entre le DPE Projeté et l’audit énergétique ?

De façon concrète, un audit énergétique va souvent intervenir en amont, effectivement son rôle est de mesurer votre consommation énergétique actuelle puis de proposer des scénarios de travaux vous permettant d’améliorer les performances énergétiques du bien.

Le DPE projeté, lui, va vous permettre de valider la consommation post travaux.

Il faut savoir qu’au audit énergétique peut remplacer un DPE projeté pour l’obtention du PTZ. Mais ce dernier est bien plus intéressant financièrement puisque son prix oscille entre 150 et 300 euros contre 600 à 1200 euros pour un audit.

 

Quelles démarches pour réaliser un DPE projeté ?

Un particulier souhaitant entamer une démarche de rénovation énergétique devra se tourner vers un diagnostiqueur certifié par l’ADEME. En effet, son certificat devra être intégré au dossier de demande de prêt.

 

Dans le dossier destiné à la banque, il devra y figurer :

  • Une attestation sur l’honneur.
  • Un DPE classique afin d’authentifier la classe énergie avant travaux.
  • Le DPE projeté qui authentifie la future consommation du bâtiment après travaux
  • Un projet des travaux à réaliser accompagné des devis correspondants

 

Le secteur du diagnostic immobilier a durement été touché par le contexte sanitaire des deux dernières années. En outre, depuis le 1er janvier 2020 les diagnostiqueurs doivent se soumettre à des objectifs de volume concernant les DPE obligatoires s’ils veulent garder leur certification. Ces objectifs sont clairement devenus leur priorité mettant au second plan la réalisation des DPE projetés.

Cependant, gardez à l’esprit qu’à partir de 2022, la loi Énergie Climat impose de nouvelles obligations lors de la vente d’un logement F ou G. Ainsi, en plus du DPE, le vendeur doit également fournir à l’acquéreur un audit énergétique. Sans aucun doute, cela simplifiera les démarches des acquéreurs pour acquérir un logement via un ancien PTZ avec travaux.

 

FAIRE APPEL A DIAG 50

Si vous êtes dans le besoin de faire réaliser un DPE, n’hésitez pas à contacter DIAG 50. Le diagnostic est défini par des arrêtés. Il devra comprendre entre autres, un descriptif précis de l’enveloppe thermique du bien, de son système de chauffage, un classement énergétique et un détail des mesures.